22.7.13

le ciel ne s'ennuie jamais ...

... et moi non plus , à le contempler par ma fenêtre .
qu'il s'habille avec les couleurs tendres d'un peintre baroque , traversé d'un trait d'aquarelle ou d'un défilé d'animaux étranges , ou encore joue , comme au printemps dernier, des orages inédits , les variations semblent infinies.

parfois, un ange passe .





























































































         sinon à part regarder par la fenêtre , que faire d'autre qu'écouter  Dionne Warwick ?










10.7.13

Aix , il y a un an

l'année dernière , j'ai eu la joie de passer à Aix en Provence 8 longues semaines à l'occasion du festival .
C'est la ville où j'ai vécu 15 ans , chargée de souvenirs, le lycée , le conservatoire, et les plus âpres combats spirituels de ma jeunesse . 
J'y suis retournée en redoutant quelque chose , peut être les batailles anciennes , l'envoûtement de ces vieilles pierres, de l'eau, des gens.

retrouvant les rues et la lumière , c'est plutôt la grâce qui m'a saisie.
revoilà les façades et leur mystère , les fontaines , les bastides aux volets clos dans la chaleur de midi , le marché , un petit circuit à pied , toujours le même .

Le temps s'arrête l'après midi au jardin de Cézanne .
Dans le vent chaud du soir, j'ai senti les lauriers et les cyprès
Tout devient ocre au soleil couchant .
la Provence existe vraiment .




































.